initiale_L

Glossae Scripturae Sacrae-electronicae (Gloss-e)


<46. Naum**>

©Gloss-e.irht.cnrs.fr Martin Morard edidit, post Mark Zier glossarum transcriptorem, Parisiis, secunda editio correcta et aucta, 2019.

Remerciements : Je remercie Mark Zier qui nous a gratieusement donné la transcription de la Glose sur les Petits prophètes qu’il avait préparée à l’occasion de la préparation de ses travaux sur André de Saint-Victor. Nous l’avons révisée, complétée, adaptée, corrigée et annotée avec l’aide de Fabio Gibiino. Notre éditiona associe les sentences aux lemmes bibliques, identifie les citations bibliques, révise et collationne intégralement le texte avec un manuscrit. Le prologue de la Postille d’Hugue de St-Cher, commune avec la Glose dominicaine qui lui est également attribuée, a été ajoutée. Martin Morard 2019.

Textus Bibliae :

Rusch

=> in apparatu

Weber : Biblia vulgata, ed. Weber-Gryson, Stuttgart, 1994, p. 1406-1408. [MM2019]

Prologui :

Rusch [MM2017)

HSC1 : Hugo de Sancto Caro, Postilla maior, t. 5, Venetiis, 1703, p. 200rb-200va [Lien vers la numérisation] [MM2019]

HSC2 : Glossa dominicana Hugone de Sancto Caro tributa, inedita, sigle : Val45 = Valencia, Universitat, BH ms. 0045 (781) [Lien vers la numérisation] , f. 567v [Lien vers la numérisation]  

Glossa :

Rusch : Biblia latina cum Glossa ordinaria, ed. A. Rusch, Strasbourg, 1480, t. 3, Erfurt, f. 278vb-281b ; facsim. p. 412b-416a. [Zier2017] [MM2109]

Ar76, 66r [Lien vers la numérisation] -71r : 1 fol. def. (Na. 1, 12-2, 1) inter f. 67 et 68 [MM2019]

Nota : La collation d’Arras, BM 76, du 3e quart du 12e siècle, avec Rusch montre une correspondance quasi parfaite des gloses et même du texte, à d’infimes détails près.

Fons principalis :

Hieronymus, Commentarii in prophetas minores (Na.), CCSL 76, p. 525 – 578. Le commentaire de Jérôme sur les XII prophètes est la source commune à toute l’exégèse médiévale sur ces livres. Des liens étroits peuvent être établis avec Gilbertus Universalis, Glossae in XII prophetas, mais ce commentaire ne peut suffire à expliquer la version de la Glose ordinaire de Rusch. Celle-ci n’est pas reprise littéralement de Gilbert (sondage dans le ms. Saint-Omer, BM, ms. 220 [Lien vers la numérisation] ; pour d’autres manuscrits, voir ici [Lien vers la numérisation] ).


Comment citer cette page ?
Institut de recherche et d'histoire des textes (IRHT-CNRS), « Glossa ordinaria cum Biblia latina, <46. Naum**> » , dans Morard Martin (dir.), Glossae, gloses et commentaires de la Bible au Moyen âge, 2016 (permalink : ). Consultation du 15/07/2019.