Biblia communis (3Esr.) : status editionis

dernière mise à jour : 23.7.2023

Textus Bibliae sine glossa:

Rusch : Biblia latina cum Glossa ordinaria, ed. A. Rusch, Strasbourg, 1480, t. 2 : Erfurt, f. 153ra-157va ; facsim. 305a-314a.

Rusch concordat - ut in pluribus - cum Ed1455 Ed1460 Ed1462 Clementina.

=> in apparatu :

Versio vulgata : Repertorium biblicum, n° 94, 1 (& supplementum).

Cor1LP : texte laissé sans correction par Hugues de St-Cher

CorBP : Correctoire de Guillaume le Breton (sparsium contuli)

Weber : Biblia vulgata, ed. Weber-Gryson, Stuttgart, 1994, p. 1910-1930.

ΩS : Paris, BnF, lat. 15467 : Weber contulit

ΩJ : Paris, BnF, lat. 16720, f. 181v sqq. (sparsim contuli ; Weber contulit).

ΩM : om. (cf. versio altera)

ΩN (exemplar Novara, Capitulum, cod. 1) cap. 2 contuli ; alibi sparsimmconcordat ut in pluribus cum ΩV Weber, capitulatio a Vulgata differt

ΩV : Paris, BnF, lat. 28, f. 167r (contuli  3Esr. 1 et 2 ) : textus cum ΩN, capitulatio cum Weber concordant.

Claudius : London, BL, Cotton MS Claudius E I, recueil factice, orig. 1215-1230 ; prov. St Mary the Virgin, Tewkesbury. ;  f. 174v-185r : 3Esr. (versio altera) ;  m. post.  marg. « rubrica. Hic incipit liber Esdre secundum quod continetur in Biblioteca predicatorum et minorum et sic incipit : fecit Iosias pasca in Ierusale ». N.B. :  Bibliotheca désigne ici la version de la Bible à l’usage des ordres mendiants. L’incipit mentionné est celui de la version vulgate de 3Esr. qui diffère du texte reproduit dans ce manuscrit (voir infra versio altera).

Clementina (1592), p. 582 : sparsim cum precedentibus testibus contuli.

Ed1455 (Gutenberg) : sparsim contuli

Ed1460 (= Pfister, Bamberg, 1460): sparsim contuli

Ed1462 (=Ioannes Fust & Petrus Schöffer, Moguntiae 1462) : sparsim contuli

P9 = Paris, BnF, lat. 9 ; sigle Weber : Q

P59, f. 237r (non percontuli) : Biblia glossata cum postillis dominicanis (Hugo de Sancto Caro, versio brevis) ; 3Esr. («Secundus Esdre») sine glossa (sparsim contuli)

Versio altera

Repertorium biblicum, n° 94, 2 (& supplementum).

Excerpta (3Esr. 1 etc.) versionis alterae domno Petro Sabatier edita cum capitulatione propria in romanis numeris exarata. - Sacra Pagina ne reproduit pour l’instant que des extraits de la versio altera à partir des témoins suivants.

((...)) : additiones interlineares primae manus

Claudius : London, BL, Cotton MS Claudius E I, recueil factice, orig. 1215-1230 ; prov. St Mary the Virgin, Tewkesbury. ;  f. 174v-185r : 3Esr. (versio altera) textus : Et egit Iosias ; f. 174r-174v sine titulo : 4Esr. 1-2. Le texte de 3Esr. est une version intermédiaire entre la versio altera et la versio vulgate.

P111 (sparsim contuli) : Paris, BnF, lat. 111, f. 68ra-73rb, ed. Sabatier, Vetus latina, t. 3, 1041 sqq. : «Hesdre liber primus de templi restitutione» (sine glossa nec glossulis) ; prov. Colbert n° 630 (E. Baluze, Catalogue de la Bibliothèque de Colbert, Paris, BnF, Baluze 101, f. 11v) : «Bibliorum pars, optima vero (?), in quo Novum Testamentum  et alia»), Regius n° 3703.3 ; mentions : Berger, Histoire de la Vulgate, p. 332 n° 29, 340 n°18, 355, 356, 362, 373. Le texte de 3Esr. fait suite  à 1-2Par. et est suivi de 1-2Esr. en un seul livre avec la préface de Jérôme. Les sous-divisions de chapitres en chiffres romains n’ont pas été reprises par Tr621 et ΩM.  - Ce codex ne fait pas partie des emprunts signalés dans le registre de prêt de la Bibliothèque de Colbert qui couvre les années 1679-1731, période antérieure à la mise en chantier de la Vetus latina par Dom Sabatier (Paris, BnF, latin 9366 ). Je remercie Marie-Pierre Laffitte d’avoir mis à ma disposition les résultats de ses identifications sur ce sujet. Je n’ai pas non plus pu identifier la provenance de P111 à partir des documents rassemblés par Baluze, relatifs à la formation de la bibliothèque de Colbert entre 1679 et 1690 (Paris, BnF, lat. 9364 ). Les différentes versions du Catalogue générale de la BnF, trompé par le titre du f. 68 («liber secundus» = 3Esr. selon le décompte de Gutenberg et de la Sixto-Clémentine), n’ont pas identifié ici le version ‘vetus latina’ de 3Esr. Les preces de l’office de prime (pretiosa), ajoutées au dernier feuillet indiquent une destination à l’usage d’une liturgie canoniale ou cathédrale.

Tr621, f. 189-193rb., 3Esr. (versio altera) cum correctionibus textualibus, notulis, locis biblicis, aliis litteris interlienaribus marginalibusque manu contemporanea exaratis (contuli 3Esr. 1-2 :1, 13-16, 21, 26-27 ; 3 :1 ; 4:62-63 ; 5:1 ; 6:1 ; 8 :1 ; 9 :3, 39-42, 49-56 etc.). Ce manuscrit transmet le texte de 3Esr. (versio altera), 4Esr. (version vulgate) et Tobie (versio antiqua, Sabatier, t. 1, 709 sqq. sans capitulations ni numérotations de parties).

P16744 : Paris, BnF, lat. 16744, f. 228 (Bible de Saint-Bertin, 12e siècle). M f. 124va : sparsim contuli : même version que Tr621

Sabatier, Vetus latina, 1751, t. 3, p. 1041-1068 (contuli 3Esr. 1, 1-20) ex codice P111

Correctoria :

Cor1P=   Paris, BnF, lat. 3218, f. 160ra-161rb, sigles P3218 = CorB : Correctoire de Guillaume le Breton sur 3Esr. qui compare la version vulgate à la recensio altera et critique la version des bibles modernes – dont la Bible dominicaine de Saint-Jacques -  qualifiée ponctuellement de « fausse et ridicule » (3Esr. 1, 15) . Edidi  : 3Esr. 1 et 6-9, cf. M. Morard, Biblia communis. La Bible latine au Moyen Âge tardif.

Pour en savoir plus : Martin Morard, Sacra Bibliotheca. Les variations des livres d'Esdras dans la Bible latine in : Sacra Pagina, CNRS, 2023. Permalink : http://gloss-e.irht.cnrs.fr/php/page.php?id=182) qui complète, corrige et remplace un premier billet publié sur ce sujet dans le carnet hypothèse Sacra Pagina : Esdras et la Bible parisienne (https://big.hypotheses.org/)


Comment citer cette page ?
Martin Morard, Biblia communis (3Esr.) : status editionis in : Sacra Pagina, IRHT-CNRS, 2024. Consultation du 15/04/2024. (Permalink : https://gloss-e.irht.cnrs.fr/php/page.php?id=95)